bandeau-titre

William ShakespeareDu 14 novembre au 20 décembre 2008

Les joyeuses commères de windsor 

s�parateur photo article

La pièce de W. SHAKESPEARE, « LES JOYEUSES COMMERES DE WINDSOR », c'est la farce du travestissement, construite sur le thème du « miles gloriosus », le soldat fanfaron puni par là où il a pêché, puni par la ruine de sa vaine assurance de mâle.

« LES JOYEUSES COMMERES » met en scène FALSTAFF, un homme vaniteux et stupide, face à des femmes habiles et sarcastiques. FALSTAFF c'est la comédie de la revanche des femmes contre le machisme primaire, contre les hommes qui croient que pour séduire les femmes il suffit d'être un soldat prétendument courageux et de leur raconter n'importe quel mensonge énorme, car elles sont tellement sottes qu'elles ne s'aperçoivent pas de la supercherie.

Quelle meilleure façon pour les femmes, de se venger des affronts que les hommes leur font subir depuis des siècles, au nom de leur sacro saint phallus guerrier, que de se travestir en homme, quelle meilleure façon pour les femmes que de confondre les hommes dans leur vanité de héros conquérant, que d' interpréter, sur les tréteaux de la dérision et de la mise à mort des interdits qu'est la scène d'un théâtre, des personnages d'hommes ridicules, en laissant libre cours à leur pulsions vengeresses de caricature sans nuances en peignant l'homme sous les traits épais d'un soldat fanfaron ou d'un adolescent boutonneux.

Quelle meilleure façon, enfin, pour les femmes, de confondre les hommes dans les idées fausses qu'ils ont d'elles, que de les contraindre à s'affubler des atours féminins, des robes et des parures, des coiffures et des maquillages apprêtés, qui sont les symboles, aux yeux de tout machiste ignare, de la frivolité et de l'inconsistance des femmes, quelle meilleure façon pour les femmes de confondre les hommes que de les contraindre d'interpréter des personnages de femmes, sans autres choix que de les rendre ridicules, et de se rendre ainsi ridicules eux même, car les hommes n'ont souvent d'autres visions des femmes que celles de pouliches de tous âges, stupides et vaines, enrubannées et peinturlurées, dédiées au service des hommes et de leur fantasmes.

C'est prendre cette revanche que nous avons voulu permettre aux femmes, dans cette mise en scène caricaturée d'une farce caricaturale, en faisant interpréter les rôles des hommes par les femmes de la troupe et les rôles des femmes par les hommes.

Nous pensons servir ainsi l'oeuvre W. Shakespeare, ce maître dans l'art de rappeler aux humains, comme le faisait jadis l'esclave placé derrière le général romain à son Triomphe, qu'ils ne sont que des êtres fragiles et pitoyables, vaniteux et mortels.

Noëlle CASTA

Avec:

  • fanny BOURNEUF / Monsieur PAGE
  • jacques BRIANT AIGUIER / Madame PAGE
  • noëlle CASTA / Sir John FALSTAFF
  • élisabeth CHAMBRAN / l' aubergiste
  • audrey DANCHESI / FENTON / Pistolet / un valet
  • philippe DUVAL / Madame FORD
  • emmanuel FRANVAL / Le curé EVANS / Madame QUICKLY
  • julien KERBRAT / Anne PAGE
  • carine LESAFFRE / SLENDER
  • marie MARTIN / Le juge SHALLOW
  • aura PIODA / Bardolph / Robin / Rugby / Simple / un valet
  • anne ROUBIEU / Monsieur FORD
  • santana SUSNJA / le docteur CAÏUS / Nym

Mise en scène / Noëlle CASTA

Décors / raymond CECCALDI

Costumes / La compagnie

Régie / gilles DI-LUCA

s�parateur

Les commentaires(3 commentaires)

  • par RegineH
  • puceMardi 23 Décembre 2008 /// 00h05
Un grand merci pour cet immense plaisir que vous savez si bien faire partager a votre public. Maginfiquement et originalement bien interprete. Je n'ai cesse de sourire durant tout le spectacle que pour rire.Felicitations et au plaisir de vous revoir bientot dans les prochaines pieces.Regine H.
s�parateur
  • par Pierre13
  • puceLundi 15 Décembre 2008 /// 10h55
Dommage que ce soit toujours complet. Et les prolongations?
s�parateur
  • par Tsutsu
  • puceDimanche 30 Novembre 2008 /// 11h49
Extra Ordinaire!
s�parateur
R�agir au spectacle