bandeau-titre

ShakespeareDu 4 décembre au 6 février

Les Joyeuses Commères de Windsor20h30

s�parateur photo article

Avec:

  • Alia ALIOU
  • Catherine AMEZIEUX
  • Elia BONIN
  • Jean Paul CASTA
  • Noëlle CASTA
  • Isabelle CROMER
  • Didier DANVIEC
  • Audrey DEFAUN
  • Emmanuel FRANVAL
  • Laurence MARCO
  • Françoise PATEY
  • Alice SOMMERMONT
  • Juline THIBAUT
  • Philippe VACCARO

Mise en scène Noëlle CASTA

Décors Raymond CECCALDI

Costumes ALYSSEA CREATIONS

Régie Patrice ANDRÉ

Sir John Falstaff, vieux chevalier naïf et jovial, décide de courtiser à la fois Mistress Page et Mistress Ford, deux riches commères de Windsor, espérant en tirer profit. Les deux femmes démasquent la manœuvre de Falstaff, à son insu, et décident alors de se jouer de lui... Pendant ce temps, le jeune Fenton, Slender et le docteur Caïus s’affrontent pour conquérir le cœur de la belle Anne Page... Ce même Docteur Caïus défie Sir Evans de façon burlesque en se livrant à une guerre sans merci.

  

La joyeuse comédie aura son dénouement, dans la forêt, autour d’un certain chêne hanté par l’âme d’un pendu, à l’heure où l’on entendra sonner minuit à l’horloge de Windsor. Là, tous les personnages se retrouveront travestis en fées et lutins pour une dernière bouffonnerie.

  

Spécimen le plus complet de la puissance comique de Shakespeare, cette comédie de mœurs originale baigne dans une atmosphère pastorale et champêtre où se mêlent farce et féerie.

  

La reine Elisabeth d’Angleterre, charmée par l’admirable caractère de Falstaff, compagnon de jeunesse et de débauche d’Henri V (créé par Shakespeare dans la pièce Henri IV) est désolée que le personnage meure de chagrin. Elle demande à l’auteur de l’introduire, avec sa bande de mauvais garçons, dans une nouvelle pièce. Shakespeare s’exécute en moins de deux semaines et remet en scène, Falstaff, vieux chevalier débonnaire, paillard et filou, dans cette comédie truculente et loufoque.
s�parateur