bandeau-titre

RacineDu 6 janvier au 5 février 2011

Phèdre 

s�parateur photo article

Créé le 1er janvier 1677.

Racine (22 décembre 1639 / 21 avril 1699).

« … Phèdre n’est ni tout à fait coupable, ni tout à fait innocente : elle est engagée, par sa destinée et par la colère des dieux, dans une passion illégitime dont elle a horreur toute la première : elle fait tous ses efforts pour la surmonter : elle aime mieux se laisser mourir que de la déclarer à personne ; et lorsqu’elle est forcée de la découvrir, elle en parle avec une confusion qui fait bien voir que son crime est plutôt une punition des dieux qu’un mouvement de sa volonté… »

Jean RACINE ( Préface de Phèdre)

La tragédie s’ouvre sur une double crise, politique, puisque Thésée, le roi, a disparu, et passionnelle, puisque Phèdre, sa femme, aime désespérément son beau-fils, Hippolyte.

Le faux bruit de la mort de Thésée, offre un instant à Phèdre une issue mais ne sert qu’à rendre la situation plus inextricable encore lorsque Thésée revient. Entre-temps, Phèdre a avoué son amour à Hippolyte et se trouve engagée dans un processus infernal.

Phèdre, coupable et innocente, entre douceur et violence, entre ombre et lumière…

Phèdre est tiraillée entre son exigence de pureté et la faute qui l’habite, entre ombre et lumière. Ombre où elle peut dissimuler sa faute, ombre de la mort, ombre des domaines infernaux où siège, majestueuse, l’image du père, juge réprobateur, où la coupable pourrait peut-être trouver l’apaisement après le jugement. Lumière de la clarté du jour, lumière de son aïeul, le soleil, lumière de la conscience qui dissèque et juge sans pitié, lumière de la pureté du cœur. Passionnée, aliénée, divisée, Phèdre est un personnage ambigu, fascinant dans sa complexité.

Qui est réellement Phèdre ? Un être souffrant d’un mal qui le tue et sans lequel il ne peut vivre, victime du divorce entre raison et volonté.

Avec Phèdre, Racine a écrit le drame tragique d’une humanité écartelée par le combat de la chair et de l’esprit.

Avec :

  • Noëlle CASTA (Phèdre)
  • Audrey DANCHESI (Ismène et Panope)
  • Lucas FERRER ( Hippolyte)
  • Emmanuel FRANVAL (Thésée)
  • Jean QUEVA (Théramène)
  • Anne ROUBIEU (Oenone)
  • Sandrine YVANIES (Aricie)

mise en scène / noëlle CASTA

direction d’acteurs / emmanuel FRANVAL

costumes / LA COMPAGNIE et ALYSSEA CREATIONS

décors / raymond CECCALDI

régie / simon STAELENS

s�parateur