bandeau-titre

d’après EschyleDu 6 janvier au 25 mars

La malédiction des atrides20h30

s�parateur photo article
puce calendriervendredi 6 janvier 201720h30
puce calendriersamedi 7 janvier 201720h30
puce calendriervendredi 13 janvier 201720h30
puce calendriersamedi 14 janvier 201720h30
puce calendriervendredi 20 janvier 201720h30
puce calendriersamedi 21 janvier 201720h30
puce calendriervendredi 27 janvier 201720h30
puce calendriersamedi 28 janvier 201720h30
puce calendriervendredi 3 février 201720h30
puce calendriersamedi 4 février 201720h30
puce calendriervendredi 10 février 201720h30
puce calendriersamedi 11 février 201720h30
puce calendriervendredi 17 février 201720h30
puce calendriersamedi 18 février 201720h30
puce calendriervendredi 3 mars 201720h30
puce calendriersamedi 4 mars 201720h30
puce calendriervendredi 10 mars 201720h30
puce calendriersamedi 11 mars 201720h30
puce calendriervendredi 17 mars 201720h30
puce calendriersamedi 18 mars 201720h30
puce calendriersamedi 18 mars 201715h
puce calendriervendredi 24 mars 201720h30
puce calendriersamedi 25 mars 201720h30

Deux frères, Atrée et Thyeste se disputent le trône d’Argos, Atrée l’emporte et chasse Thyeste. Quelques temps après, Atrée, feignant le pardon, invite Thyeste à Argos et au cours du banquet censé sceller leur réconciliation, lui offre à manger la chair de ses enfants. Thyeste, devant ce crime horrible, maudit son frère Atrée et toute sa descendance. Hélène quitte son mari, Ménélas, roi de Spartes, et fuit avec Pâris, prince de Troie. Pour laver cette offense à l’honneur familial, les deux frères, Agamemnon et Ménélas, entraînent le peuple grec à se venger sur les Troyens de cette insulte conjugale. Pour obtenir les vents favorables au départ vers Troie, Agamemnon immole sa propre fille, Iphigénie. Egisthe, le seul fils de Thyeste ayant échappé au banquet sanglant, voue une haine légitime à Agamemnon, le fils d’Atrée. Autant de démesures humaines qui faussent l’équilibre de la vie. Fratricides, trahisons, cruautés, injustices à l’égard des peuples, les dieux en sont irrités et les humains haineux. Egisthe veut venger son père et ses frères. Clytemnestre veut venger sa fille.

Mais les humains vengeurs ont eux-mêmes leurs faiblesses. Pendant l’absence d’Agamemnon, Clytemnestre et Egisthe deviennent amants ; ce dernier usurpe la place de son cousin Agamemnon. La race semble vouée au malheur. Les divinités de la Terre, comme d’immenses oiseaux, assombrissent la demeure qui renferme tant de crimes. Ici commence notre histoire… Une histoire qui est d’avant la nôtre, Une histoire qui pose les questions essentielles de la justice individuelle et du bien collectif, de l’absolu de la vengeance et de la relativité du pardon.
s�parateur